Les 8 conseils pour se lancer en freelance ou ouvrir sa boite.

Je vais vous promulguer quelques conseils et pistes pour vous aider à démarrer votre vie d’entrepreneur. Je ne prétends pas être un spécialiste en la matière, mais ma volonté est simplement de vous aider pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que j’ai essuyé dans le passé. Certes il y a beaucoup d’articles et de vidéos qui en parle déjà, mais ce n’est jamais trop. Et puis je partage ici également mes expériences, le tout sous forme d’étape à réaliser afin d’atteindre votre but.

Les conseils que je donne se prête à la création de société pour des prestations de service informatique, mais bien entendu, vous avez les bases pour les adapter à votre business.

Comment démarrer

Il n’est jamais facile de se lancer et si vous êtes ici c’est un bon début et je vous félicite pour votre motivation et enthousiasme. Qui n’a jamais entendu un de ses collègues, un ami, un proche, dire qu’il veut se lancer, qu’il veut monter sa boite mais qu’au final, le temps passe et toujours rien.

Nous craignons tous une chose en tant qu’être humain, c’est le risque. Il se traduit par une instabilité financière, un changement dans nos habitudes et la perte d’un confort qu’on possède plus ou moins. Un bon conseil que je peux vous donner dès maintenant, c’est que si vous avez l’âme d’un entrepreneur ou simplement que vous avez envie de changer la routine du métro-boulot-dodo, alors ne tardez pas à vous poser trop de question. De toute façon, le risque existe et il faut juste apprendre à le gérer plutôt que d’en avoir peur.

Il existe 2 situations particulièrement intéressantes pour se lancer et minimiser le risque et si vous faites parti de ces 2 cas, alors vous partez avec un avantage certain.

Cas 1 : Vous êtes salarié

Dans le cas où vous êtes salarié, comme plus de 90% des personnes actives, je vous recommande vivement de choisir le statut d’auto-entrepreneur, anciennement micro entreprise. C’est le statut juridique le plus simple et le plus rapide à créer. Il suffit de vous inscrire en ligne et d’ici quelque jour vous recevez votre immatriculation (numéro SIRET)

Cas 2 : Vous êtes au chômage

En tant que chômeur, c’est la meilleure période pour vous lancer. Vous avez du temps libre et même beaucoup, alors profitez en pour faire vos démarches, vos recherches et qui sait, peut-être créer des emplois à votre tour. Tout comme dans le cas précédent, le statut d’auto-entrepreneur reste à mon avis le premier choix. Lorsque vous créez votre entreprise, seul ou avec des associés, faite le savoir à pole-emploi et peut être, pouvez-vous prétendre à l’ACCRE qui est une aide pour alléger vos cotisations sociales. Je vous invite à faire la recherche sur ce sujet, si cela vous intéresse. En plus de cette aide, vous aurez le choix entre, continuer à être indemnisé par pole-emploi, ou choisir une enveloppe qui aidera votre société à se lancer si vous avez besoin de fond.

Quel statut choisir

Les différents statuts juridiques en France

Si vous souhaitez creuser la question, je vous recommande de vous rapprocher d’un professionnel. Un avocat, un expert-comptable ou des entreprises spécialisé comme Novaa  pour vous accompagner dans votre choix et qui répondront à toutes vos questions.

Sachez qu’il n’existe pas de meilleur statut. Le choix dépend de votre activité, du nombre de personne dans la société, de votre stratégie etc. Je ne vais mentionner que les statuts les plus courants pour la création d’une entreprise en France.

 

Auto-entrepreneur

Avantages :

  • Création simplifiée, rapide, administratif allégé.
  • Ne récolte pas la TVA en dessous des 33 200€ de CA
  • Depuis 2018, le plafond a doublé, il est passé de 33 200€ HT à 70 000€ HT. (A partir des 33 200€, la TVA doit être ajouté à vos factures)

Inconvénients:

  • Vos patrimoines personnels ne sont pas séparés. Car vous et la société êtes la même entité.
  • Pas de possibilité de faire passer les frais et charges
  • Limité à 70000 € HT de CA. Si dépassement, il faut changer de statut

SAS et SASU

Le SASU est la version unipersonnelle de la SAS. C’est la forme juridique qui a le vent en poupe en ce moment. Notamment pour les start-ups. A choisir de préférence si vous comptez faire entrer des investisseurs.

EURL et SARL

Le EURL est la version unipersonnelle de la SARL. Si vous lancez votre entreprise seul, alors partir sur une EURL est un bon choix, autrement, optez pour une SARL. Par ailleurs et comme je le disais au-dessus, il est recommandé de commencer par l’A-E afin de minimiser vos risques et de ne pas être écrouler sous la gestion d’une structure plus lourde comme la SARL ou la SAS.

Avantages pour SAS/SASU/EURL/SARL :

  • Pas de limite de plafond
  • Possibilité de faire passer les frais dans les charges de la société (un ordinateur, un téléphone, du mobilier etc du moment que cela reste cohérent avec votre exercice). Si ce point vous intéresse, faites le moi savoir dans les commentaires.
  • Possibilité de récupérer la TVA lors de vos achats et que vous refacturez par la suite à vos clients.
  • Vos biens personnels sont protégés et ne sont pas saisissable en cas de dette. Attention cependant à la banque, car il arrive souvent qu’il vous fasse signer un cautionnement personnel lors d’un prêt par exemple. Ce qui vous oblige à le rembourser sur vos biens personnels en cas de saisie.

 

Inconvénients pour SAS/SASU/EURL/SARL :

  • Structure plus lourde à gérer
  • Besoin d’un professionnel comme un comptable (fiche de paie, bilan, PV d’assemblé etc)
  • Cotiser à une caisse de santé (régime général ou RSI en fonction de si vous êtes majoritaire ou non)
  • Une structure plus grande, c’est aussi des charges en plus comme la location d’un bureau, d’un local commercial (voir plus bas).

Un conseil : si vous comptez vous marier, faite un contrat de séparation de bien pour vous protéger, vous et votre conjoint. Car sans contrat, vous serez en communauté de bien et donc toutes les actions que vous prendrez par la suite, vous engage tous les deux.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à consulter un comptable pour les conseils fiscaux et juridiques.

Rédaction de statut et banque pro

Maintenant que vous avez choisi votre forme juridique, il va falloir rédiger un statut de société. Il s’agit d’un document qui mentionne la ou les personnes de la société constituée. Les parts, s’il existe des associés. L’activité de cette entreprise et toutes les informations juridiques. Pour la rédaction de ce document, je vous recommande de le faire faire par un avocat ou des sociétés spécialisées comme legalstart.

Une fois que de document est enregistré, vous obtiendrez votre numéro de SIRET et votre KBIS. C’est la pièce d’identité de votre société fraîchement crée.

En ce qui concerne la banque, il est obligatoire de séparer les comptes professionnels et personnels. Dans le cas d’une auto-entreprise, cela reste fortement conseillé.

Penser également à négocier les frais bancaires que vous aurez à payer par la suite.

Où travailler

Si vous êtes seul, du moins lorsque vous démarrez votre activité de prestation de service informatique, ne vous embêtez pas à chercher à louer un bureau. Tout simplement parce que vous allez engager des frais inutiles à ce stade. Concentrez-vous sur comment « vendre votre produit, votre service, vos prestations » ? Ne gaspillez pas votre temps, votre énergie et votre argent à chercher un bureau puisqu’il existe plusieurs manières de travailler et de jongler par la suite en fonction de l’évolution de votre structure.

  • Travailler de chez vous. Faites un petit coin où vous ne serez pas dérangé et ne céder pas à des tentations tel que les pauses TV, répondre à un coup de fil personnel ou vérifier votre notification facebook. Petit astuce : Vous avez même la possibilité de faire passer les frais de location de votre bureau en tant que frais pour la société. Ne fonctionne pas en AE.
  • Travailler chez le client. En tant que prestataire, vous aurez peut-être la chance d’être dans leur locaux. Il y a plusieurs avantages à cela. Pas de bureau à payer, vous être physiquement à coté de vos collègues et ceci peut être une source de motivation et d’entre-aide.
  • Si vous êtes seul ou en équipe, vous pouvez louer un bureau en coworking. Il existe plusieurs structures de coworking dans les grandes villes. Par ex http://dojocrea.eu/
  • Pour des RDV client, vous pouvez réserver une salle de réunion pour une courte durée comme chez Regus.
  • Si votre structure s’agrandit, et c’est ce que je vous souhaite, alors passez à la vitesse supérieure et louer votre bureau à ce moment-là.
  • Pour terminer, il reste des cafés cosy pour vous poser, prendre un verre tout en travaillant sur votre projet avec un cookie dans la bouche. N’oubliez pas la chance que vous avez dans ce métier, la seule chose dont vous avez besoin est d’une connexion internet. Ce qui signifie que vous pouvez bosser de n’importe où. Réfléchissez-en.

Continuer la lecture sur comment trouver mes premiers clients et projets.

Pour aller plus loin

Ceci est un de mes premiers articles et j’espère vous avoir aider, que vous ayez appris quelque chose. Si vous avez aimé le sujet, n’hésitez pas à le partager autour de vous. Au contraire, s’il y a des points à approfondir, pas claire, faite le moi savoir dans les commentaires.

Ne restez pas esclave de la société, libérez-vous et voyez GRAND.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *