Les 6 méthodes pour être financièrement intelligent

Robert Kiyosaki avait 2 pères, un riche et un pauvre.

Le père pauvre était instruit et avait fait de grande étude, tandis que le père riche n’a même pas fini ses études.

Le père pauvre lui suggérait de travailler pour une entreprise, alors que le père riche lui conseillait de posséder l’entreprise. Leur éducation était totalement différente.

Les deux ont travaillé dur toute leur vie et gagné de bon revenu. Pourtant l’un d’eux ont éprouvé des difficultés tout sa vie.

Ce qui manque à l’école, c’est l’intelligence financière.

C’est ce que nous allons découvrir dans les 6 méthodes évoquées dans le livre « père riche, père pauvre »

Ecouter la version audio

Les riches ne travaillent pas pour l’argent

Les pauvres et la classe moyenne travaillent pour l’argent. Les riches font en sorte que l’argent travaille pour eux.

Le jeune Kiyosaki avait 9 ans quand il a voulu apprendre à gagner de l’agent avec son père riche qui est en réalité le père de son ami Mike. Il devait travailler dans les magasins que possède son père riche pour 10 cents la semaine. Au bout de quelques semaines, il compta abandonner et c’est à ce moment que le père riche lui enseigna la 1ere leçon de sa vie.

Certaines personnes quittent leur travail car elles ne sont pas assez bien payées. D’autres y voient l’opportunité d’apprendre quelque chose de nouveau.

Plutôt que de lui augmenter, kiyozaki est reparti bredouille et il devait continuer à travailler sans être payé. Son père riche lui tapote sur la tête et lui suggère d’utiliser sa matière grise. A lui de trouver une opportunité pour gagner l’argent autrement.

Il lui explique que notre société forme des employés qui vont travailler toute leur vie, cotiser et toucher une prime ridicule à leur retraite tout en croyant à une hypothétique sécurité de l’emploi. Le désir et la peur de l’échec nous poussent à travailler pour l’argent. Une illusion d’atteindre le succès. Ce n’est qu’une carotte.

C’est ce qu’on appelle la rat race et il se traduit par des consommations de plus en plus importantes et d’avantage de travail pour payer nos frais. Même parfois jusqu’à contracter des prêts et donc générer de la dette.

Un jour Kiyosaki remarqua qu’il y avait des bandes dessinées délaissées dans le magasin et profita avec son ami Mike pour monter son premier business. Une bibliothèque de BD où il faisait payer l’entrée 10 cents pour 2 heures. Et pour rester libre, il engagea la sœur de Mike pour s’occuper de la gestion pour 1 dollar par semaine. Ils se faisaient 9 dollars par semaine en moyenne.

Plutôt que de travailler pour l’agent, papa riche nous apportait bien plus.

Leçon 1 : si vous travaillez pour l’argent vous ne serez jamais riche

L’une des leçons les plus importantes du livre et de comprendre comment utiliser au mieux son esprit et son temps pour atteindre le bien-être financier.

La différence entre un candidat à la richesse et un candidat à la pauvreté, sa capacité à se poser les bonnes questions pour résoudre ces problèmes.

Le salariat par exemple c’est une solution de court terme :

Il me faut un salaire pour manger à la fin du mois,

à un problème de le long terme : vais-je devoir travailler toute ma vie de 9 heures à 19 heures, cinq jours sur sept dans l’espoir d’une retraite d’improbable.

Comme le dit Robert Kiyosaki, un esclave même payé une fortune reste un esclave.

Selon lui, la voie royale pour gagner son indépendance financière c’est la création d’entreprise. Pourquoi ? parce que c’est un projet qui vous met dans les bonnes dispositions pour apprendre chaque jour quelque chose de nouveau et même si vous êtes encore salarié. Votre véritable motivation au travail vous la trouvez dans la recherche de l’apprentissage permanent et dans les leçons que vous tirez de vos expériences.

Travailler pour l’argent n’a aucun sens. Ce qui importe ce sont les compétences que vous développez et dont vous vous servez un jour ou l’autre pour vous mettre à votre compte et en tirer ainsi le maximum.

Leçon 2 : L’éducation financière

Les riches deviennent de plus en plus riches parce qu’ils ont compris la différence entre un actif et un passif. Le système éducatif ne tient pas compte de l’éducation financière. Son objectif c’est de vous permettre de trouver votre place au sein de la société de consommation. Vous suivez ainsi le schéma économique suivant :

Travail, salaire, consommation, travail. Autrement appelée la rat race ou encore la course de rats.

Mais la véritable richesse ce n’est pas combien vous gagnez mais combien vous arrivez à économiser. La course de rat est une image volontairement provocatrice qui reflète à merveille notre manque d’éducation financière.

La première étape pour sortir de la course de rats c’est de comprendre la différence entre un actif et un passif.

Un actif c’est quelque chose qui met de l’argent dans votre poche.

Un passif au contraire c’est quelque chose qui génère des dépenses et sort de l’argent de votre poche.

Les classe moyenne s’appauvrit car elles ne savent pas faire la différence entre un actif et un passif.

Evidemment puisque personne ne leur a appris à le faire. Ce qui les pousse à acheter toujours plus d’élément de passif. Un exemple celui de la résidence principale. Contrairement à ce que pense la majorité des gens une résidence principale n’est pas un actif. Pourquoi ? Parce que le flux d’argent que son acquisition génère est négatif.

Si vous l’achetez à crédit, l’argent sort de votre poche pour aller dans celle du banquier.

La clé du succès pour sortir de la rat race, c’est donc de comprendre la différence entre un actif et un passif. D’acheter des actifs générant des revenus réguliers et de maintenir vos dépenses à un niveau acceptable.

Leçon 3 : Investir et créer

Création d’entreprise et investissements immobiliers, la voie royale pour quitter la rat race.

A quoi cela sert-il de vouloir gravir les échelons de l’entreprise quand vous pouvez posséder l’entreprise.

Robert kiyosaki s’est lui-même enrichis grâce à la création d’entreprises et à l’immobilier.

S’il existe d’autres moyens de s’enrichir, la création d’entreprise et l’investissement dans l’immobilier sont effectivement deux voies possibles et très efficace. A condition d’en maîtriser les règles élémentaires.

Kyosaki a investi beaucoup d’argent dans l’immobilier à une époque où l’immobilier connaissait un début de cycle haussier ce qui lui a permis en plus de son aptitude à dénicher de bonnes affaires de devenir rentier en l’espace de trois années seulement.

Ce qui lui a permis de quitter son emploi salarié pour se lancer dans les affaires et faire prospérer son propre business.

La conclusion principale a tiré de son expérience personnelle et que vous devez le plus tôt possible faire en sorte d’épargné une bonne partie de vos revenus pour ensuite les investir et commencer à générer des revenus passifs.

Leçon 4 : Différents types d’investisseurs pour différents niveaux de richesse

Pour devenir un investisseur professionnel vous devez adopter le comportement du chasseur plutôt que celui du fermier. Bien que cela ne soit pas familier le comportement du chasseur est bien plus proche de celui de l’investisseur professionnel car il sait comment saisir les opportunités qui se présentent au bon moment. Robert kiyosaki explique ainsi qu’il existe deux types d’investisseurs. Ceux qui achètent des package d’investissement et consommateurs de produits financiers et ceux qui s’occupent de leur propre investissement.

Les investisseurs professionnels sont ceux qui savent véritablement comment s’enrichir et développent des compétences dans des domaines tels que l’identification d’opportunités, la levée de fonds et le management. Pour s’enrichir, un investisseur professionnel a appris à déceler la véritable valeur d’une entreprise sa prise de risques est à la hauteur du rendement espéré. Et il a développé ses compétences financières et émotionnelle pour agir en connaissance de cause.

Leçon 5 : N’attendait plus. Agissez pour gagner votre indépendance financière

Les cinq obstacles majeurs de l’indépendance financière sont les suivants :

la peur, le cynisme, la paresse, les mauvaises habitudes et l’arrogance.

Pour ne pas se laisser piéger, Robert Kiyosaki nous livre les huit étapes clés de son plan d’action :

  • étape 1 : faire un bilan de sa situation actuelle
  • étape 2 : être toujours à la recherche de nouvelles idées
  • étape 3 agir et s’inspirer des personnes qui vous ont précédés sur le chemin de la réussite
  • étape 4 : se former en permanence et apprendre de nouvelles choses
  • étape 5 : être proactif
  • étape 6 se promener dans son quartier pour surveiller les petites annonces immobilières
  • étape 7 : voir grand
  • étape 8 : apprendre de l’histoire

La liberté financière est un objectif de vie qui vous enrichira au sens propre comme au sens figuré. Alors prêt à relever le défi ?

Pour aller plus loin

Vous avez eu un aperçu du livre en audio accompagné d’un résumé. Cependant,  je vous recommande vivement le livre père riche père pauvre de Robert Kiyosaki pour approfondir le sujet. Vous ne verrez plus le monde comme un simple salariat.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *